Forum pour auteurs amateurs Index du Forum Forum pour auteurs amateurs
Forum pour auteurs amateurs permettant d'échanger sur la littérature en général, de soumettre vos textes, de commenter des textes et de participer à l'élaboration d'histoires intéractives avec les autres internautes.
 
 AccueilAccueil  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Récit de voyages

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour auteurs amateurs Index du Forum -> HISTOIRES INTÉRACTIVES
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sylap
rêveur


Inscrit le: 07 Fév 2005
Messages: 26

MessagePosté le: Mer 02 Mar 2005 5:58 am    Sujet du message: Récit de voyages Répondre en citant

À plus de cinq milliards d’années-lumière de la Terre, sous la chaleur suffoquante des cinq soleils d’Antipoli, proliférait une communauté de bactéries qui semblait être pourvue de conscience. Aux abords d’une rivière de méthane, je les voyais ériger, depuis mon arrivée, des monuments de plusieurs microns de hauteur aux allures des œuvres de Giacometti.

Un jour, brusquement, ces constructions cessèrent. Je pouvais alors compter seize monuments disposés de telle sorte qu’ils semblaient former une étoile. Il y avait un empressement frénétique dans la façon qu'avaient les bactéries de faire les choses comme si un danger imminent les menaçait, comme si la vie allait bientôt pousser son dernier souffle.


Dernière édition par sylap le Ven 13 Mai 2005 5:42 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
franc11
créateur professionnel


Inscrit le: 02 Fév 2005
Messages: 126

MessagePosté le: Dim 06 Mar 2005 4:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bizarrement, leur activité avait cessé alors que le reste de mon équipe m'avait rejoint sur cette planète. Plusieurs années auparavant, une équipe de chercheurs avait établie une petite colonie dans ce désert suffocant découvert au grés des recherchent d'autres formes de vie dans cet univers. Ils avaient trouvés cette planète complètement abandonnée. Par contre, ils avaient trouvés d'immenses monuments de la taille des plus grand palais que l'on trouvait jadis sur la défunte planète Terre. Mais il n'y avait pas âme qui vive.

Cette équipe était maintenant portée disparue, sans laisser de trace. Mon équipe et moi avions été envoyé ici pour poursuivre l'étude de cette planète. Et voilà que, envoyé en éclaireur, j'ai découvert cette formidable nouvelle forme de vie qui s'agitait. Mais depuis l'arrivée de mon équipe, je n'en trouvait plus aucune trace. Les bactéries se cachaient, se dissimulaient.

Mais il y avait ce minuscule signe étoilé qu'ils avaient laissé derrière eux. Ils s'adressaient à moi, j'en était convaincu.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
sylap
rêveur


Inscrit le: 07 Fév 2005
Messages: 26

MessagePosté le: Jeu 10 Mar 2005 2:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme appelé par une voix divine, je plaçai mon pied au centre de l’étoile. Je ressentis un fourmillement qui me parcourut de bas en haut. Ma peau laissait transparaitre des vaisseaux sanguins lumineux animés d’un flot effréné. Je disparus.

À mon éveil, je fus aveuglé par le bleu intense de la lumière ambiante. Le monde était un grand flou lumineux. Étrangement, l’endroit exhalait une vapeur légère au parfum exquis auquel je ne connaissais pas d’équivalent.

Entre deux états comateux, je vis se découper dans la lumière aveuglante la silhouette d’une tête inconnue. Elle était vêtue d’une ample tunique qui tombait sur de larges épaules. Alors que de sa main cet être me redressait, je sentis une sensation de bien-être immédiat. Mes membres étaient détendus, mon esprit était clair, ma vision était nette. Je pouvais alors voir que j’étais placé au pied d’un immense monument autour duquel s’était massée une foule silencieuse. L’un d’entre eux s’avança d’un pas aérien et me tendit une tunique écarlate pareille à la sienne. Je l'acceptai en baissant les yeux vers le sol. La foule émit à l'unisson un cri strident.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
franc11
créateur professionnel


Inscrit le: 02 Fév 2005
Messages: 126

MessagePosté le: Lun 14 Mar 2005 8:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

La clameur de la foule s'élevait en même temps que mon âme. Je sentais en moi l'irréalité de la situation et je décidai donc de reculer d'un pas.

Dans un flash lumineux et éblouissant, tout disparut autour de moi et je me retrouvai à l'intérieur de mon laboratoire, les pieds à l'extérieur de l'étoile.

Tranquillement, les souvenirs s'effaçaient de ma mémoire et il ne restait de la foule et de la silhouette à la tunique écarlate que des bribes d'impressions, qu'un rêve fugace.

Je ne savais pas ce à quoi j'avais assité. Hallucination? Rêves? Ou partage de souvenirs d'une civilisation longtemps effacée de la trame du temps? Pourquoi m'avoir choisi, moi, pour assister à cette manifestation d'un temps passé?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
sylap
rêveur


Inscrit le: 07 Fév 2005
Messages: 26

MessagePosté le: Lun 28 Mar 2005 7:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un heurt sourd retentit à ma porte. Je visai alors par la lentille pour y apercevoir une truie endimanchée aux membres délicats qui, de ses mamelles aguichantes, allaitait six oiseaux moqueurs d’Amérique du Nord. Cette truie me harcelait sans cesse depuis maintenant trois semaines afin de me vendre un ensemble de bocaux hermétiques et stérilisés qui pourraient contenir ma vaste collection de cerveaux et de pancréas humains.

Je décidai alors que c’en était assez. J’ouvris la porte et je la fis pénétrer dans ma demeure laissant derrière les volatiles moqueurs qui semblaient soit parler affaires ou concocter un calembour prometteur.

Aussitôt la porte refermée, la truie, ou madame Toupie de son petit nom, grommela un charabia survolté. Je crus comprendre qu’en fait elle n’était pas une vendeuse ambulante mais plutôt une effeuilleuse de métier désireuse de séduire un maître-fromager bien nanti, i.e., moi-même. Saisi d’une peur soudaine, tout disparut autour de moi et je me retrouvai de nouveau à l'intérieur de mon laboratoire, les pieds à l'extérieur de l'étoile.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
franc11
créateur professionnel


Inscrit le: 02 Fév 2005
Messages: 126

MessagePosté le: Mer 30 Mar 2005 2:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cela faisait maintenant un mois que mon équipe et moi étions installés sur cette planète. Un mois à tenter de trouver la signification de cette étoile et de la disparition de la forme de vie microscopique ainsi que de l'équipe précédente. Un mois à cacher aux autres membres de mon équipe ce mystérieux pentagramme.

J'y avais mis les pieds à plusieurs reprise et j'expérimentais des situations de plus en plus absurdes, comme si cette étoile était en fait une substance hallucinogène envahissant mon organisme. Ce qui me troublait plus, c'est que plus je "voyageais", plus je devais expérimenter encore plus. Dans mon lit, le soir, je restais éveillé écoutant silencieusement le pentagramme m'appeler à lui, m'attiré. Mes nuits étaient écourtés et mon humeur s'en ressentait. Je voyais que mon équipe tentait maintenant de m'éviter le plus possible. Tant mieux, car je devais trouver la signification de tout ceci. Je devais ABSOLUMENT trouver...absolument...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
sylap
rêveur


Inscrit le: 07 Fév 2005
Messages: 26

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2005 1:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ma copine qui m’accompagnait dans ce périple semblait complètement insensible à ce qui m’arrivait. Rien d’étonnant puisque, depuis plusieurs jours, j’avais volontairement omis de recharger ses cellules bioélectriques (bien que, pour alléger ma conscience je blâmais mon état pseudo-lucide pour cet ‘oubli’) pour me permettre de respirer un peu. Cette androïde de classe 2-E, que je croyais être un bon achat, était en fait un foutu citron que j’essayais de refiler à mes coéquipiers depuis notre arrivée sur cette planète. Ma nostalgie d’une humanité alors effacée m’avait pousser à choisir ce modèle très peu convoité qui se spécialisait en relation protocolaires et en conversation. Le vendeur m’avait assuré qu’elle me procurerait un profond sentiment de confiance et d’intimité typique des anciennes civilisations humaines. Or, après quelques mois, je fus exaspéré de l’entendre débiter toutes ses conneries à propos de truies endimanchées et d’oiseaux-moqueurs. Ça me faisait faire de mauvais rêves !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melodie
apprenti créateur


Inscrit le: 06 Mar 2005
Messages: 43

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2005 8:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

En effet, depuis que je lui avait compté ma dernière expérience à l'intérieur du pentagramme, elle trouvait un malin plaisir à m'en parlé à tous les jours. Une touche humoristique de son programme interne j'imagine! Mais je commençais vraiment à en avoir assez et je désespérais de voir ces cellules d'alimentation se vider au complet pour retrouver un semblant de paix et m'occuper de ces petites créatures qui semblaient vouloir communiquer avec moi.

Fatigué d'entendre son bonniement sur les oiseaux-moqueurs, je sortis de mon laboratoire. C'était le moment de la journée où les cinq soleils, disposés en cinq points tout autour de l'horizon, se couchaient en même temps, donnant ainsi au ciel entier un couleur rose-orangée sauf au zénith, au-dessus de ma tête qui restait d'une couleur bleu acier typique de cette planète. Par contre, bientôt, tout deviendrait noir et les constallations reprendraient leur place assignée dans le ciel d'Antipoli.

C'était étrange ce point central des 5 soleils qui restaient toujours de la même couleur jusqu'à ce que la nuit soit tombée. Tout aussi étrange que ce pentagramme dessiné dans mon laboratoire. Pentagramme...cinq pointes et un centre...5 soleils et un centre qui ne change pas de couleur...

J'eus alors un déclic dans mon esprit.Serait-ce possible que la solution se soit trouvé tout ce temps au-dessus de ma tête?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sylap
rêveur


Inscrit le: 07 Fév 2005
Messages: 26

MessagePosté le: Dim 17 Avr 2005 5:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ma soudaine illumination fut interrompue à nouveau par cette foutue droïde.

-Chéri, qu'en est-il de votre prochaine expédition ?

Je ne répondis point.

Très cher, tes coéquipiers ont-ils toujours l'intention de braver le froid aux abords des rivières de méthane à la tombée de la nuit ?

-bah... dis-je

-Ne dois-tu pas les rejoindre ? Ton copain m'a dit qu'ils allaient sonder le ciel ce soir, du haut du Mont ...

-Oui, en effet !!!

Je bondis de mon siège et j'enfilai à toute vitesse mon équipement. Je quittai mon habitation en embrassant ma copine (étrangement) mais, je dois l'admettre, non sans craindre de rencontrer cette truie qui hantait mes pensées ou mes rêves depuis des jours, des semaines, des mois...enfin je ne saurais trop dire. L'air vicié de cette planète affectait de toute évidence mes facultés cognitives.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
franc11
créateur professionnel


Inscrit le: 02 Fév 2005
Messages: 126

MessagePosté le: Dim 08 Mai 2005 2:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cette possibilité de pouvoir observer le ciel était inouïe. Peut-être cette expédition pourrait éventuellement répondre à mes questions.

J'entrai dans mon laboratoire prendre des effets personnels et mon matériel d'observation du ciel. J'espérai que les autres ne soient pas partis sans moi. C'était devenu une habitude de ma part de ne pas me joindre à eux lors de leurs expéditions, accaparé que j'étais avec mes propres projets. J'espérai que cette fois-ci, qu'ils attendent un peu.

Je me dirigeai vers le hangar érigé du côté est du camp, à l'opposé complètement de mon laboratoire. Je m'avais jamais aimé le bruit surabondant que l'on entendait à proximité du hangar à véhicules, ni de la poussière qui se soulevait à chaque déplacement et qui s'insinuait partout. Ce n'était surtout pas bon pour mon droid et ses articulations, quoi que à bien y penser...

J'ouvrai donc la porte du hangar et le véhicule tout-terrain s'y trouvait, ainsi que mes collègues et à voir leur air, je crois qu'il sont plutôt surpris et pas de façon agréable.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour auteurs amateurs Index du Forum -> HISTOIRES INTÉRACTIVES Toutes les heures sont au format GMT - 8 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2022 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com